Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Une transformation dans les structures de l’école publique est observée dans tous les systèmes éducatifs occidentaux : le discours autour du travail d’équipe et de la collaboration devient une norme incontournable. Parallèlement, suite à l’accord cantonal adopté par le CDIP en 2007, des solutions intégratives ont été préférées aux solutions séparatives pour les élèves en difficultés scolaires. L’enseignant régulier est, depuis, amené à travailler avec un nombre important d’intervenants extérieurs provoquant un rapport de travail plus étroit entre les différents agents éducatifs. Un changement dans le processus collaboratif entre enseignant spécialisé et enseignant régulier aurait dû émerger. Ce mémoire professionnel est né, du constat vécu par l’enseignante spécialisée que peu de modifications dans ses pratiques collaboratives avec les enseignantes régulières, n’avaient, jusqu’alors, vu le jour dans sa réalité professionnelle. En souhaitant une collaboration différente, le choix a été fait de mettre en place un nouveau dispositif avec quatre enseignantes régulières participant à la recherche : une rencontre hebdomadaire en vue d’une planification co-élaborée du temps d’enseignement partagé. Cet écrit présente les résultats de cette recherche-action traitant de la manière dont l’enseignante spécialisée et l’enseignante régulière ont mis à profit cette intervention collaborative nouvelle autour d’un élève apprenti-lecteur en difficulté. On trouvera, dans ce mémoire, les différentes thématiques échangées par les professionnelles durant l’intervention co-planifiée avec un focus particulier sur les discussions traitant de l’élève en difficulté. Les différents dispositifs d’enseignement en classe, issus de la co-planification, seront décrits. Le type de collaboration vécu par les deux collègues sera analysé. La représentation collaborative de l’enseignante régulière avec une enseignante spécialisée sera abordée ainsi que les éventuelles transformations engendrées par son implication dans le processus de la recherche-action. Enfin, seront évoquées les avantages et les limites du dispositif mis en place.

Details

Actions

Preview