Files

Abstract

Cette recherche a pour but d’étudier les relations entre l’école et la famille. Ayant évolués, elles sont aujourd’hui prescrites dans les textes légaux, mais une forte diversité d’application est observée dans les pratiques enseignantes. À partir d’une enquête qualitative menée auprès d’enseignantes du deuxième cycle primaire, nous avons cherché à comprendre quel était l’impact des différentes modalités d’interaction sur la relation entre enseignants et parents. L’hypothèse avancée est que plus la fréquence des interactions augmente, plus elles ont tendance à devenir informelles et à favoriser la collaboration entre les acteurs. La méthode choisie a été l’entretien semi-directif avec quatre professionnelles de l’enseignement dont l’expérience dans le métier varie entre huit et vingt-cinq ans, qui nous ont par ce biais livré leur vision de la thématique ainsi que leurs expériences en rapport avec le sujet. Ces entretiens ont été analysés en fonction de divers thèmes, puis croisés afin de mettre en évidence les liens et contrastes entre ces femmes. Les tendances générales ainsi que les contrastes ont par la suite été analysés à la lueur des ouvrages théoriques, pour finalement arriver à une interprétation des réponses que nous avions obtenues. Ces interprétations nous ont permis de dégager des pistes pratiques pour notre avenir professionnel et nous engager dans une pratique réflexive comme jeunes enseignantes. Elles nous ont permis de prendre conscience des facteurs déterminants une relation positive menant vers une meilleure collaboration avec les parents.

Details

Actions

Preview