Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Des observations lors de nos vécus personnels, de nos stages et de situations quotidiennes nous ont conduits au constat que la musique était une discipline touchée par des éléments subjectifs, sociaux, émotionnels et personnels spécifiques. L’enseignement de la musique observé en stage ne respectait ni les directives du PER ni le nombre de périodes assignées par le canton. Nous avons fait une observation pour vérifier si ce cas de figure se retrouvait dans d’autres situations d’enseignement. Etant donné que cela s’est avéré être le cas, nous avons fait une enquête par questionnaire pour tenter de trouver des explications possibles à cette situation de déséquilibre entre le PER et les pratiques professionnelles. Le travail propose des raisons possibles d’une certaine réticence des enseignants par rapport à la musique en tant que discipline malgré un rapport affectif majoritairement positif de la même en tant qu’art. Un des objectifs de ce travail sera de proposer des pistes de remédiation pour palier aux difficultés provoquant ce traitement différent, souvent négligeant de la musique en tant que savoir scolaire.

Details

Actions

Preview