Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Nous avons comparé la santé physique des maîtres d’éducation physique et sportive (EPS) à celle d’enseignants des autres branches. Notre échantillon est constitué de trente-quatre enseignants stagiaires de la Haute Ecole Pédagogique de Lausanne : d’une part, dix-huit enseignants EPS (douze hommes et six femmes) et d’autre part, seize enseignants non-EPS (sept hommes et neuf femmes). Méthode : les sujets ont dû répondre à un questionnaire interrogeant leur taux de pratique, le volume et l’intensité de leur activité physique ainsi que les troubles et maladies subies durant leur vie. Ils ont ensuite effectué quatre tests de condition physique (force globale du tronc, test d’endurance, test d’équilibre sur une jambe et test de souplesse). Résultats : les enseignants EPS obtiennent de meilleurs résultats que les enseignants non-EPS en endurance de manière significative. Il y a une tendance pour l’équilibre et aucune différence pour la souplesse. Les enseignants EPS de sexe masculin sont meilleurs au test de la force du tronc tandis que les femmes des deux groupes obtiennent ici les mêmes résultats. L’analyse des questionnaires fait ressortir quelques facteurs explicatifs. Les enseignants EPS ont une pratique hebdomadaire totale plus importante et font de manière générale plus d’heures moyennes à intenses par semaine. Si l’on analyse les différences entre les sujets de même sexe, les hommes EPS se distinguent par une activité physique moyenne à intensive plus importante que les enseignants non-EPS, mais ce n’est pas le cas pour les femmes. Enfin, les sujets EPS respectent davantage les recommandations en terme d’activité physique que les enseignants non-EPS. Ces derniers accumulent en outre davantage de troubles physiques. Conclusion : Les maîtres d’EPS ont globalement une meilleure santé physique que les enseignants d’autres branches. Cette étude devrait être complétée par une récolte de données sur le terrain et avec des sujets plus âgés pour pouvoir observer l’évolution des indicateurs de santé physique au cours de la carrière des enseignants.

Details

Actions

Preview