Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La puberté est une phase de transition, où, sous l’effet de l’augmentation hormonale, les changements physiologiques apparaissent. Le développement des structures respiratoires, résonatrices et phonatoires entraîne des changements de tonalité vocale et l’on assiste au phénomène de mue vocale, plus important chez les garçons. La voix devient plus grave et plus forte. Cette transformation naturelle demande une réhabilitation et une réappropriation de la voix qui traverse une période d’instabilité qui peut parfois agacer ou gêner, car on ne maîtrise pas toujours les dérapages. L’identité de l’individu évolue, liée aux facteurs affectifs et émotionnels qui émergent de ce changement. Des impacts physiologiques et psychologiques sont observés. La voix est le reflet d’une part de notre personnalité. Cet outil, si précieux, nous permet notamment de communiquer des intentions et des émotions et joue donc un rôle important sur le plan social. Par la multiplicité des perspectives qu’elle permet d’envisager, la voix de l’élève est au centre de l’éducation musicale. En tant que professionnelles de la musique, nous souhaitons comprendre ces changements pour agir et apporter des outils pédagogiques. Nous tenterons de trouver des subterfuges possibles en classe à l’approche de ces voix oscillantes dans un contexte individuel et en groupe semi-collectif. Au cours de musique, l’élève doit conduire sa voix en contrôlant plusieurs paramètres tels que le timbre, l’intensité et la hauteur qui exige un travail d’écoute complexe. La bienveillance de l’enseignant en banalisant le phénomène contribue à rassurer l’élève et à le guider dans cette découverte et appropriation. L’exercice devient alors une question de patience et de psychologie. Les conseils techniques vocaux par le biais d’exercices présentés dans ce travail, aideront l’élève en difficulté passagère à explorer sa nouvelle voix. Nous espérerons par ce biais éviter le décrochage parfois irrémédiable dans la vie d’un homme, par rapport aux activités vocales. Même si les bienfaits de notre pédagogie n’interviennent qu’ultérieurement, elle contribuera peut-être à repeupler nos chorales en manque d’hommes.

Details

Actions

Preview