Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire professionnel traite de l’évolution des modalités d’évaluation en l’éducation physique et sportive. Au travers de ce travail de recherche, une approche historique basée plus particulièrement sur l’évaluation de cette branche dans les classes du secondaire I du canton de Vaud, est adoptée. Il s’agit ainsi d’une analyse des caractéristiques de cette évolution, de ses étapes spécifiques et bien entendu du contexte dans lequel d’insèrent ces différents changements, entre 1940 et 2010. En outre, ce texte s’articule autour de cinq différents indicateurs liés aux modalités d’évaluation. Le contenu, les critères d’évaluations, l’identité et les fonctions énoncées de l’évaluation, la place de l’évaluation dans les processus pédagogiques et didactiques et finalement le statut de l’élève accordé au travers des différents documents d’évaluations et notamment celui des filles sont des thématiques développées dans ce travail. Ainsi, l’analyse de sources telles que des textes prescriptifs fédéraux publiés dans le Bulletin officiel du Département de l’instruction publique et des cultes depuis 1940 ou des livrets d’évaluation successivement édités par le Canton semble pouvoir apporter un nouvel angle d’étude à la thématique. L’évaluation et plus précisément l’évolution de ses modalités sous-jacentes, semble ainsi pouvoir être comprise comme un reflet plus ou moins déformé du développement identitaire de l’éducation physique, propre au contexte national et cantonal dans lequel cette branche s’insère, comme une tentatives de réponses à un contexte politique, éducatif et culturel spécifique à la discipline et aux périodes associées. Au travers de l’analyse de ces différents indicateurs, certaines tendances peuvent être soulignées. Ainsi, cette recherche montrent que l’évolution des modalités d’évaluation associés à l’éducation physique, branche qui n’a pas de valeur certificative dans le canton, est caractérisée par une certaine inertie. En effet, les différentes démarches et ruptures peuvent être distinguées par la recherche constante d’adaptation et de compromis dans le but de faire progressivement coexister les différentes finalités attribuées à l’éducation physique, mais sans pour autant transformer radicalement les habitudes liées à l’évaluation. Ainsi, ce nouvel angle d’analyse semble pouvoir à son tour illustrer les spécificités ainsi que la complexité qui entoure le statut et le processus d’institutionnalisation de l’éducation physique au niveau cantonal.

Details

Actions

Preview