Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Au travers de ce travail de recherche, nous avons cherché à nous questionner au sujet des attentes émanant de la part des gymnasiens face à une option fitness et de les comparer aux finalités d’enseignement que les enseignants d’EPS ont lorsqu’ils donnent celle-ci. Après la lecture de différentes recherches en sociologie, nous avons établi les hypothèses de base suivantes : 1) Les élèves cherchent, au travers de cette activité, une modification corporelle amenant, pour les garçons, un gain de masse musculaire et, pour les filles, la sculpture d’un corps « parfait ». 2) L’enseignant cherche avant tout à donner le gout aux élèves et les connaissances de bases permettant la pratique du fitness de manière autonome et avec plaisir en dehors des murs du gymnase. Découlant de ces hypothèses, la question de la sociabilisation à l’âge de l’adolescence ainsi que la notion de la représentation ont également été développées. Nous avons aussi eu la volonté de nous questionner sur la notion de représentation corporelle ainsi que la manière dont cette dernière est véhiculée auprès du jeune public. L’analyse de nos résultats a permis de mettre en exergue le fait que les hypothèses de bases sont vérifiées bien que l’échantillon interrogé soit restreint. Afin de permettre un constat réutilisable dans l’enseignement, les différences de points de vue entre élèves et enseignants d’éducation physique sont également abordées. Nous avons essayé de proposer un travail pouvant servir de support lors d’un éventuel approfondissement durant la suite de notre carrière professionnelle.

Details

Actions

Preview