Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’anglais est une langue vivante qui laisse une grande place à la créativité didactique et pédagogique. Les nouveaux médias sont amenés à être de plus en plus présents en classe, parmi lesquels le film tient une place privilégiée. On constate, cependant, que même si le film est déjà utilisé à des fins didactiques d’apprentissage, il ne l’est pas encore à grande échelle : seul 6% des enseignants questionnés disent utiliser le film régulièrement. En effet, le film de cinéma est un produit largement consommé comme divertissement, mais son utilisation est encore trop souvent réduite à un statu secondaire d’exemplification ou de récompense. Pourtant, le film est un support à l’enseignement particulièrement riche sur les plans de la langue et du contenu et il est de fait sous-exploité. C’est pourquoi nous pensons qu’il est essentiel de valoriser ce médium et l’étendue de son potentiel d’exploitation et d’exploration didactique. Notre travail tente de répondre à la question de l’apport du film dans l’enseignement de l’anglais au secondaire II. Nous souhaitons montrons qu’une approche méthodique permet de l’utiliser pleinement, tant pour l’apprentissage de la langue que pour la réflexion intellectuelle. Dans cette optique, nous examinons en premier lieu comment la didactique des langues- cultures étrangères justifie l’usage du film comme support à l’enseignement. Nous expliquons comment il s’insère dans une approche communicative de la langue et quels sont ses apports concrets en tant que matériel authentique. Puis, nous présentons plus en détails les avantages de l’utilisation du film comme ressource linguistique et base au développement de la notion d’interculturalité. La troisième partie s’attache à montrer pourquoi une initiation à l’analyse de film est pertinente dans notre approche et comment elle permet d’aller plus loin en liant l’apprentissage de la langue à la construction d’un regard critique. Finalement, nous évoquons les limites de cette approche et les précautions à prendre lors de la préparation de séquences d’enseignement basées sur le film. Nous terminons sur une réflexion autour de la gestion des émotions générées par film et invitons à garder un regard critique par rapport au film en tant que produit du consumérisme culturel.

Details

Actions

Preview