Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La psychologie du développement de l’enfant est le cadre de réflexion de ce travail de mémoire, plus précisément le développement de sa pensée et de ses outils cognitifs dans un dispositif pédagogique spécifique inspiré de la pédagogie transitionnelle. Nous allons étudier l’intégration de séquences d’enseignement à la conceptualisation dans ce dispositif. Voici une citation qui est source d’inspiration pour la démarche de notre travail de recherche sur l’intégration des concepts dans les pratiques pédagogiques : « … La métacognition à l'école, c'est d'abord le pari -puisqu'il y faut une conviction- que tous les élèves peuvent s'approprier une culture parce qu'elle peut devenir objet d'une motivation et d'un désir en même temps que d'une compétence cognitive qui peuvent se développer à l'école avec une médiation adéquate du maître et de telle sorte qu'elle constitue pour eux l'instrument de leur liberté. » (Doly, 1998, p.17). Dans le contexte d’une classe de 1H/2H, peut-on intégrer la conceptualisation comme dispositif d’apprentissage? Comment l’intégrer? Si oui, que peut-on observer en termes d’apprentissage et de développement cognitif chez les élèves ? Nous allons donc porter notre réflexion sur les conditions et les processus qui permettent à l’enfant d’élaborer son savoir, d’être acteur de ses apprentissages, d’avoir une motivation intrinsèque et de porter un regard métacognitif sur ses apprentissages. Puis nous analyserons dans une pratique pédagogique pensée et élaborée autour de la conceptualisation, tenant compte de ces paramètres, si l’enfant peut développer son potentiel cognitif, affectif et métacognitif ? Si oui, de quelle manière ? Est-ce que cela lui permet de prendre le chemin d’une pratique autonome ?

Abstract

Details

Actions

Preview