Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire s’intéresse à la pédagogie de projet comme moyen de donner du sens àl’enseignement de l’histoire. Suite à des difficultés d’enseignement dans une classe de 10ème Harmos, je me suis interrogée sur le potentiel du projet en histoire face au manque de motivation et d’intérêt des élèves. Afin d’évaluer le potentiel du projet en histoire, j’en ai mis un en place dans la classe susmentionnée. A travers la thématique du langage, les élèves se sont intéressés aux relations entre enseignants et élèves de nos jours et aux relations entre ouvriers et patrons pendant laRévolution industrielles. Ils ont mêlés démarche sociologique en interviewant des enseignante-s sur leur conception du langage des jeunes et démarche historique en analysant des sources liées aux enjeux du langage pendant la Révolution industrielle. A partir de ces recherches, les élèves ont réalisé, en groupe, une émission radio sur les enjeux du langage de nos jours et pendant la Révolution industrielle. Une fois le projet terminé, j’ai pu analyser son déroulement. L’analyse s’est faite en deuxparties. Nous avons tout d’abord mené une discussion avec deux collègues d’histoire, quim’ont fait part de leurs remarques quant à la mise en place du projet. J’ai ensuite repris cesremarques et fait part de mon avis sur ces dernières. Ainsi, l’analyse comportait également un point de vue personnel. Ces différents points de vue m’ont permis d’évaluer le potentiel du projet via six axes : la spécificité du sujet, les liens avec l’histoire, la dimension transversale et la collaboration, la gestion de classe, le résultat final et l’émancipation des élèves. Le projet apparaît comme un moyen efficace de pallier diverses difficultés d’enseignement de l’histoire à des élèves peu motivés et qui ne voient pas de sens à cette discipline. Il estégalement une voie vers l’émancipation des élèves.

Abstract

Details

Actions

Preview