Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Notre étude s'est dirigée sur la question du mouvement dans les classes du secondaire I du canton de Vaud. Nous avons axé notre recherche dans le but d'observer l'éducation au mouvement dans les classes, et d'y relever de possibles résistances quant à la mise en pratique de ce concept. Afin de constater les différents types de résistances chez nos sujets, nous avons décidé d’interviewer des enseignants ainsi que des directeurs d’établissement car ils nous semblent être les acteurs principaux concernant notre thématique. Nous avons porté notre étude sur deux établissements socio-culturels différents, puis nous avons comparé des enseignants d'éducation physique enseignant également une deuxième branche (en classe) et des enseignants qui n’enseignent pas l’éducation physique. En codant les réponses de nos sujets, nous avons pu constater que très peu de mouvement était pratiqué dans les classes du secondaire I. Concernant les enseignants d'éducation physique, les résistances principales étaient l’ignorance du concept, le temps et la routine. Quant aux enseignants d'autres matières, on retrouvait des résistances liées à l'ignorance, au rôle ainsi qu'au temps. Nous avons aussi souligné que la situation des établissements (ville/campagne) jouait un rôle dans les résistances du corps enseignant et que, selon la situation socio-culturelle, les résistances n'étaient pas les mêmes. L’établissement considéré comme plus “difficile” avait des résistances liées aux infrastructures et au besoin de contrôler alors que ces résistances étaient moins présentes dans l’établissement situé en campagne. Ce travail permet de mieux comprendre quelles sont les résistances du corps enseignant, concernant le mouvement dans les classes, afin de pouvoir optimiser les concepts mis en place. Le bien-être des élèves, du corps enseignant ainsi que l'optimisation de l'apprentissage font partie des objectifs principaux de l'école. Il nous semble alors important de comprendre le manque d'implication des écoles. Ce travail permet d'ouvrir d'autres axes de recherche qui permettraient d’améliorer ce concept du mouvement.

Abstract

Details

Actions

Preview