Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette recherche avait pour but d’étudier les voies secondaires d’admission à l’université dans le canton de Vaud, en Suisse. Pour ce faire, des entretiens ont été menés avec des étudiants de l’Université de Lausanne dans la faculté des Sciences Sociales et Politiques, et qui présentaient un parcours atypique. Ce parcours atypique était défini par le passage d’un raccordement entre le secondaire II et l’université. Ces élèves n’avaient pas de maturité gymnasiale, le diplôme nécessaire pour accéder directement aux études universitaires. Dans le canton de Vaud, il existe la passerelle Dubs et les examens préalables à l’Unil qui sont des examens qui peuvent être préparé en école privée ou publique. Cette étude a démontré que certaines dispositions culturelles et familiales sont nécessaires à la réussite universitaire et que ces parcours atypiques ont contribué à cette réussite. En effet, des études professionnalisantes effectués antérieurement ont permis une appréhension du monde du travail, ainsi qu’à une intériorisation des dispositions compatible avec les attentes du monde universitaire. En revanche, les entretiens ont également démontrés qu’un profil familial à capital scolaire professionnel élevé contribuait fortement à la réussite des parcours atypiques. Les inégalités sociales d’accès aux universités demeurent donc un problème, même avec la mise en place de ces passerelles.

Abstract

Details

Actions

Preview