Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce travail de mémoire professionnel propose une réflexion sur la thématique de la sanction disciplinaire au secondaire I et, particulièrement, sur l’utilisation concrète de l’heure d’arrêt au regard des diverses voies d’orientations, du genre ou encore de l’année d’enseignement des élèves. En effet, tout-e enseignant-e est confronté-e à un moment ou à un autre au fait de devoir sanctionner ses élèves. Cependant, sanctionne-t-il plus facilement - de manière consciente ou inconsciente - les élèves en voie générale ou prégymnasiale par l’intermédiaire des heures d’arrêt ? C’est la question principale à laquelle j’ai tenté répondre durant ce travail. Pour ce faire, deux études ont été réalisées ; une approche plutôt subjective basée sur leressenti des enseignant-e-s par l’intermédiaire d’un questionnaire auto-administré, ainsi que la récolte de données statistiques fournies par quatre établissements sur l’utilisation concrète des heures d’arrêt. L’approche duale de ce travail a permis en outre de faire des corrélations et de comparer l’avis des enseignant-e-s avec ce qui était réellement le cas sur le terrain. Travailler sur ces deux aspects a d’ailleurs été très enrichissant pour moi. Mon expérience en tant qu’enseignante remplaçante m’a poussée vers cette problématique et, afin de mener à bien mes recherches, j’ai travaillé sur la sanction disciplinaire de manière générale : son cadre légal, son histoire ou encore ses différentes approches par le biais de la revue de littérature. Tous ces aspects m’ont finalement permis de répondre à ma questions de recherche, devalider ou réfuter mes hypothèses de départ, d'aborder la catégorisation des élèves, d'émettre de nouvelles hypothèses ou encore d'ouvrir un champ de potentiels futurs axes de travail.

Abstract

Details

Actions

Preview