Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette recherche porte sur la mise en place des activités ritualisées dans les classes de 1ère et 2ème HarmoS et, plus particulièrement, sur les choix pédagogiques des enseignant-e-s. Nous définissions ce type de pratique comme suit : Les activités ritualisées regroupent les activités vécues collectivement et qui se réitèrent régulièrement. Elles ont des codes définis et des contraintes claires. Elles se répètent dans la forme mais le fond est évolutif en fonction des progressions des élèves. Les objectifs de ces moments sont de l’ordre de l’éducation et des apprentissages. Les activités ritualisées sont composées de plusieurs dimensions ; collectivité, régularité, répétitivité, identité formelle, contraintes claires, progression, apprentissages. A partir de cette définition et des recherches effectuées à ce sujet, notre question de recherche est : « Pourquoi les enseignantes et les enseignants instaurent-ils des activités ritualisées dans leur classe ? ». Notre hypothèse est qu’ils/elles les mettent en place pour favoriser l’apparition d’un climat de classe propice aux apprentissages ainsi que pour apporter des apprentissages. Nous avons interrogé sept enseignantes par le biais d’entretiens individualisés semidirectifs. Nous les avons questionnées sur leurs définitions des activités ritualisées et du climat de classe propice aux apprentissages. Puis, nous leur avons demandé de nous expliquer leurs pratiques, les raisons de leurs choix, les apports que ces activités permettent ou encore les apprentissages qu’elles apportent. Par exemple, nous avons réalisé que les enseignantes rencontrées mettent en place ces pratiques car elles les considèrent comme bénéfiques à la vie de classe. De plus, ces activités répondraient aux besoins de l’élève tout en permettant des apprentissages.

Abstract

Details

Actions

Preview