Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’institution demandant aux enseignants, experts de leurs domaines, d’adapter leurs séquences d’enseignement aux rythmes hétérogènes des élèves de classes de développement (DEV), cette étude de cas questionne la possibilité d’adapter les enseignements de la discipline des arts visuels (AVI) à ces classes à pédagogie compensatoire. L’approche proposée vise à ouvrir quelques perspectives de réflexion à ce sujet et résulte de l’envie d’apporter une éventuelle contribution à la recherche de consistance de la discipline des arts visuels dans les programmes d’enseignement, sans pour autant rigidifier didactiquement l’approche propre à chaque enseignant. Ce travail est également à considérer comme une motivation à sensibiliser les enseignants aux difficultés des élèves de classes DEV – environnementales et/ou personnelles –, mais aussi de rendre compte du potentiel de ces élèves. Aussi, l’articulation essentielle de ce travail réside sur la possibilité d’associer les concepts de créativité et d’estime de soi, et en cela, de promouvoir une pédagogie de la créativité pour les élèves en difficulté scolaire. Car le fait d’expérimenter un enseignement pour le développement de la créativité avec ces élèves, tout en abordant en filigrane certains aspects de leur estime de soi, pourrait effectivement permettre à l’enseignement ainsi différencié d’avoir un impact positif sur la manière qu’ont ces élèves d’appréhender leurs apprentissages. Autrement dit, de favoriser les stratégies positives de résolutions de problème, en regard de leurs difficultés. De ce fait, un outil méthodologique a émergé à la suite de la mise en pratique d’un enseignement créatif pour cette présente étude, résultant de l’association des diverses dimensions de l’estime de soi et du concept de la créativité. S’agissant d’une approche quelque peu expérimentale, cette étude de cas propose d’en étayer la portée, mais aussi les limites.

Abstract

Details

Actions

Preview