Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Mon objet de recherche se penche sur l’identité professionnelle de l’enseignant de classe d’accueil. Nous partons de l’hypothèse que cette identité professionnelle peut être mise à mal : absence de ce dispositif d’accueil dans le descriptif de l’enseignement obligatoire vaudois, absence de programme dans le PER. L’enseignant de classe d’accueil semble naviguer à vue. Pour permettre à cette profession de se faire mieux entendre et mieux connaitre, et par là de prendre une place mieux définie dans l’environnement éducatif vaudois, ne pourrait-on pas demander aux enseignants eux-mêmes de « raconter » leur classe d’accueil ? C'est en ce sens que ce mémoire s'intéresse dans un deuxième temps à l’écriture professionnelle biographique. J’ai demandé à quatre enseignants de classe d’accueil d’écrire un récit sur leur expérience en classe. Ils m’ont offert quatre textes qui étonnement s’éloignaient de l’écriture classique du récit formateur, et se rapprochaient d’un écrit plus littéraire. Toutes ces constantes m’ont amené à me demander si cette écriture riche et travaillée ne pouvait, elle seule, rendre compte de la richesse et de la complexité des expériences vécues auprès de ces élèves migrants.

Abstract

Details

Actions

Preview