Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Maslow (1943) distingue plusieurs besoins psychologiques fondamentaux chez l’humain ; le besoin d’appartenance en fait partie. A travers l’étude de deux classes, notre recherche met en évidence les pratiques à la rentrée scolaire pour favoriser la construction du sentiment d’appartenance des élèves à la classe et au collège. A cette fin, nous avons mené des observations, ainsi que des entretiens avec les enseignantes et les élèves d’une classe de 3-4H et d’une classe de 7H. Les pratiques des enseignantes sont-elles semblables dans ces deux cycles ? Nos hypothèses se basent sur trois plans, chacun se centrant sur une pratique spécifique : le plan didactique et la différenciation pédagogique, le plan social et le jeu et enfin, le plan pédagogique et les rituels. Selon nous, ces trois plans et ces trois pratiques sont essentiels dans la construction du sentiment d’appartenance. Cohen et al. (2009) estiment que la différenciation pédagogique entre en compte dans la construction d’un climat scolaire positif. Nous avons constaté que les enseignantes la pratiquent afin que les élèves se sentent compris et écoutés, et de ce fait intégrés au groupe classe. Selon Caillois (1958), le jeu permet l’intégration sociale et culturelle. Par le jeu, l’élève construit des liens avec son environnement social et de ce fait, développe un sentiment d’appartenance. Nous avons relevé que l’utilisation des jeux en classe varie beaucoup d’un cycle à l’autre. Dumas (2009) explique que le rituel engendre un sentiment d’appartenance, l’impression de faire partie d’un groupe. Tout comme le jeu, nous avons remarqué que l’utilisation des rituels diffère entre les deux classes de notre échantillon.

Abstract

Details

Actions

Preview