Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’objectif de tout enseignant, au-delà de la réussite des élèves, est de parvenir à impliquer sa classe dans l’activité qu’il a planifiée. Toutefois, en pratique, il n’est pas rare de constater de larges variations dans l’engagement des élèves dans une situation scolaire. En effet, professeur et élèves négocient en permanence les règles scolaires, dû à des intérêts divergents. Cette étude porte alors sur les transactions que l’on peut observer en cours d’éducation physique et sur leur impact au niveau de l’engagement des élèves. En s’appuyant sur le modèle théorique de Méard et Bertone (2004), les transactions entre enseignant et élèves ont été analysées, lors de trois leçons d’éducation physique. Un entretien à chaud était ensuite effectué avec l’enseignante afin d’obtenir sa propre perception des différents évènements. Les résultats ont mis en évidence qu’au sein de la classe, les élèves suivent des rythmes différents, quant à l’appropriation des règles. Cela exige de la part de l’enseignante de proposer des espaces de négociation et d’argumentation pour les élèves en voie d’autonomie, tout en cadrant les élèves perturbateurs par des actions imposées. Les résultats ont alors démontré que l’enseignante parvient à gérer différentes transactions en parallèle (« overlapping ») au cours d’une même leçon. Finalement, l’analyse des transactions a démontré qu’il existait plusieurs subdivisions dans l’action de négociation et que celles-ci favoriseraient l’accès à l’autonomie des élèves, en les rendant acteurs dans leur apprentissage.

Abstract

Details

Actions

Preview