Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire porte sur les récits d’enseignants de leurs pratiques d’accompagnement face à des élèves en difficulté scolaire c’est-à-dire ceux dont les projets professionnels sont flous voire absents. Après avoir développé les concepts d’accompagnement et de difficulté scolaire, j’ai voulu comprendre la perception des enseignants de leurs pratiques d’accompagnement face à des élèves qui sont arrivés à la fin ou sortis de l’école obligatoire sans projet professionnel. Comment les enseignants s’y prennent-ils ? Quelles postures d’accompagnement adoptentils ? Quelle est leur place dans ce moment d’accompagnement avec l’élève ? Les enseignants sont-ils conscients de leur influence dans cette relation d’accompagnement ? Ce sont autant de questions auxquelles j’ai essayé de répondre dans ce travail. Pour ce faire, j’ai décidé d’utiliser l’entretien dans ma méthodologie de travail, car quoi de mieux que de donner la parole aux principaux concernés pour répondre à la question. Au terme de ce travail, j’en suis arrivé à cette conclusion qui est de dire que les enseignants ne savent pas à quel moment ils sont ou non dans l’accompagnement d’un élève en difficulté. Beaucoup d’entre eux croient pratiquer l’accompagnement alors qu’ils sont dans le guidage. Cette non-perception des moments d’accompagnement les conduit à ne pas adopter les postures idoines lorsqu’ils ont en face d’eux un élève en « difficulté », c’est-à-dire celui dont le projet professionnel est inexistant. Seulement, une autre vision de l’accompagnement défendue par d’autres auteurs à l’instar de Lafortune et Deaudelin (2001) et de Boucher et L’Hostie (2004), vient relativiser les résultats que j’ai obtenus. Ces auteurs que je viens de citer, assimilent l’accompagnement au soutien que l’enseignant apporte à l’élève en difficulté pour l’aider à progresser. Dans cette perspective, les postures adoptées par les enseignants interrogés dans le cadre de ce travail s’inscriraient, donc, toutes dans l’accompagnement. Puisque, tous, sans exception, ont mis en place une tactique, élaboré des pistes de réflexion, montré une trajectoire et travaillé avec l’élève dans l’unique but de lui faire progresser dans la construction de son projet.

Abstract

Details

Actions

Preview