Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Notre pratique d’enseignant en EPS dans l’école postobligatoire nous a amené à un questionnement sur les possibles attentes divergentes de nos élèves en terme d’activité physique. Effectivement, l’un enseignant au gymnase alors que l’autre enseigne en école professionnel, nous pensions que les différences de populations et de formation dans ces deux types d’établissement pouvaient influencer le taux d’activité physique chez les adolescents. Une constatation était de voir qu’une plus grande partie des apprentis arrêtait le sport à la fin de l’école obligatoire. Pour répondre à notre interrogation, à l’aide d’un questionnaire, nous avons d’abord sondé le taux d’activité extrascolaire des étudiants et si les cours d’EPS correspondaient à leurs attentes. Le questionnaire nous a permis de récolter de nombreuses données statistiques. Afin d’aller plus loin dans notre réflexion et de comprendre les causes des possible divergences, nous avons opté pour un entretien avec focus groupe. Les réponses des élèves ont pu faire émerger différents gestes professionnels de l’enseignement que nous avons classé en 3 catégories. Les principaux résultats étaient que l’intérêt de venir en cours d’EPS différait en fonction de divers facteurs ; les activités proposées, la différenciation à l’intérieur des cours, l’intérêt de chacun pour la discipline. De plus, notre questionnement se basait également sur l’impact qu’avaient les cours d’EPS sur la pratique sportive extrascolaire des élèves. Et nous avons pu observer que pour certains, les cours d’EPS les motivaient à pratiquer hors de l’école, mais que souvent il leur était difficile de continuer une pratique régulière pour diverses raisons. Ce travail a permis de nous questionner sur les attentes de nos élèves en terme d’éducation physique et de réfléchir à avoir un enseignement le plus efficace possible en fonction de notre environnement (plan d’études et élèves).

Details

Actions

Preview