Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire étudie le vécu scolaire des élèves en lien avec les interventions de leurs enseignants. Le ressenti des élèves, tant au niveau des interventions perçues que des émotions qu’elles provoquent, est une question qui a, jusqu’à présent, fait l’objet de peu de recherches. Il paraît pourtant incontournable de prendre en compte le point de vue des élèves pour établir un climat de classe harmonieux, agréable et propice au travail. Dans le contexte inclusif actuel, il apparaît comme d’autant plus nécessaire de prendre en considération l’avis des élèves présentant des difficultés comportementales. Quelles pratiques de gestion de classe les élèves perçoivent-ils ? Lorsque les enseignants interviennent face à un comportement jugé inapproprié (comportement agressif, bavardage, difficultés à se mettre à la tâche), comment les écoliers se sentent-ils ? Quelle efficacité ressentent-ils par rapport aux pratiques de gestion de classe qu’ils perçoivent ? Existe-t-il des différences entre les élèves considérés comme perturbateurs et leurs camarades ? Cette recherche interroge les élèves, leur vécu, leurs ressentis. Le peu de documentation disponible a demandé l’élaboration d’outils pour répondre à ces questions. Une première étape a consisté en l’observation de la réalité de la classe, des interventions effectuées par les enseignants envers chaque élève et type de comportement. Cette phase d’observation a permis de sélectionner douze élèves ; six d’entre eux ont été sujets de nombreuses interventions et on peut les décrire comme « perturbateurs » selon le regard de l’enseignant. Les six autres sont considérés comme calmes et respectueux des règles et normes de la classe. Compte tenu du peu de documentation existant sur le sujet, les résultats prennent la forme de constats, d’hypothèses et de pistes que de futures recherches auront soin de développer.

Details

Actions

Preview