Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans le contexte d’une restructuration d’école spécialisée, plusieurs classes d’élèves présentant des handicaps forts différents sont constituées. Elles associent des élèves ayant une déficience intellectuelle et/ou des troubles du spectre autistique avec des élèves polyhandicapés. Pour des raisons éthiques (ne plus associer les élèves par particularités, mais par âge) l’objectif est de constituer deux structures liées à l’âge : un site primaire et un site secondaire. Les élèves en situation de polyhandicap doivent intégrer les autres classes selon leur âge. Cela engendre des modifications au niveau de la structure et du fonctionnement des classes, ainsi qu’un grand déménagement à effectuer avant la rentrée. Ce travail relate l’organisation, les questionnements et les inquiétudes liés à cette restructuration, ainsi que les dispositifs pédagogiques et éducatifs mis en place afin de permettre la meilleure cohabitation possible entre ces élèves à besoins très particuliers. La première partie du travail pose les bases théoriques permettant de mieux comprendre les enjeux d’une telle cohabitation (hétérogénéité) dans les classes. Les handicaps sont définis et quelques aspects liés à leur accompagnement sont évoqués. La deuxième partie relate l’organisation, les réflexions et enjeux rencontrés lors de la première année de restructuration, les moyens mis en place pour permettre aux classes de vivre et aux élèves d’évoluer selon leurs besoins respectifs. La troisième partie analyse les dispositifs mis en oeuvre et soulève de nouveaux questionnements liés au vécu des deux premières années. Par cette recherche, je témoigne du travail de l’enseignant spécialisé dans le contexte de classes très hétérogènes.

Details

Actions

Preview