Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’écriture est essentielle à l’humanité : elle est non seulement mémoire de notre histoire, mais également instrument fondamental de la vie citoyenne. À l’école, on l’enseigne aux élèves afin de les préparer aux situations de communication qu’ils seront amenés à rencontrer dans leur vie ; c’est donc une approche par genres de textes qui est préconisée. Dans ce mémoire, nous ne remettons pas en cause la pertinence d’un tel travail ; nous nous interrogeons sur la place de la créativité dans l'enseignement de l’écriture. Dans le PER, nous la retrouvons sous la forme d’une capacité transversale, ce qui signifie qu’elle est insérée à d’autres apprentissages. Nous pensons toutefois que la créativité est une compétence essentielle et qu’elle devrait également être travaillée pour elle-même. Plus encore, nous pensons qu’un travail centré sur la créativité en écriture permettrait aux élèves de se construire une représentation de l’écriture comme instrument de création. Nos deux questions de recherche sont alors les suivantes : « Peut-on travailler l’écriture créative pour elle-même au travers d’ateliers d’écriture oulipiens ? » et « Ces ateliers peuvent-ils aider les élèves à se représenter l’écriture comme instrument de la création ? ». Afin de répondre à ces interrogations, nous avons créé un dispositif d'ateliers d’écriture, basé sur les ateliers de l’OuLiPo, afin de travailler cette compétence de créativité pour elle-même. En nous appuyant sur les productions des élèves, leurs commentaires et nos retours, nous avons tenté de mettre en lumière les éléments nécessaires à un tel dispositif. Nous avons également tenté de mesurer l’évolution des représentations de l’écriture des élèves en comparant les données récoltées avant et après la mise en place du dispositif.

Abstract

Details

Actions

Preview