Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Les bénéfices de l’activité physique sur la santé sont importants à tout âge. Durant l’adolescence, de nombreux changements s’opèrent et mènent parfois à l’abandon de la pratique sportive, ce qui peut avoir des répercussions sur le bien être durant la vie adulte. Cette étude évalue la situation des jeunes Vaudois du point de vue de leur condition physique réelle, mais également de leurs perceptions de la compétence physique et de leur santé, à l’aide des tests physiques cantonaux et d’un questionnaire relatif à la satisfaction physique. Nos résultats montrent que les sujets de notre échantillon ont une condition physique qui se trouve dans la moyenne cantonale pour presque tous les tests. Ils arrivent bien à estimer leurs capacités physiques et semblent conscients de leur niveau sportif. Cependant, les garçons ont une compétence perçue plus élevée que les filles, alors que celles-ci obtiennent globalement de meilleurs résultats comparativement aux valeurs cantonales moyennes. Nous avons trouvé une forte corrélation entre les résultats de condition physique et la fréquence d’activité physique des élèves, confirmant que les élèves les plus actifs physiquement en dehors de l’école sont plus performants. Concernant la perception de la santé, elle est fortement en lien avec la compétence physique perçue, mais uniquement chez les filles. Les filles semblent donc associer une bonne santé physique générale à de bonnes compétences physiques, ce qui n’est pas le cas pour les garçons. Nous n’avons pas trouvé de corrélation entre santé perçue et la fréquence d’activité physique. Une faible corrélation a été trouvée entre la santé perçue et la condition physique réelle. Ce travail montre que la perception de la santé est relativement peu en lien avec l’activité physique pour les jeunes de 11 à 14 ans. La relation entre ces deux éléments vient probablement plus tard à l’âge adulte.

Abstract

Details

Actions

Preview