Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce  travail  réflexif    porte  sur  les  pratiques  collaboratives  d’une  enseignante  de  soutien  pédagogique spécialisé (SPS) qui travaille en situation d’inclusion scolaire. Grâce à un journal de bord tenu pendant près de sept mois avant l’écriture de son mémoire ainsi que par le biais d’entretiens avec des collègues enseignants réguliers, l’enseignante SPS relate des faits vécus et analyse sa pratique professionnelle. L’examen du prescrit constitue le point de départ et met en évidence que l’enseignant de soutien pédagogique spécialisé peut centrer son action sur différents pôles : l’enfant et son environnement scolaire, l’enseignant régulier et sa classe, et le contexte familial. Ce cadre ouvre des possibilités de collaborations multiples et diversifiées. La question de la pluralité  des  rôles  de  l’enseignant  spécialisé  au  sein  de  la  pratique  professionnelle  est  ainsi explorée parmi plusieurs possibilités de rôles décrits dans le journal de bord: analyse  de  la  demande,  ressource  pour  l’enseignant,  lien  école  famille,  intermédiaire  administration-­‐école, coenseignement et co-­‐intervention. L’enseignante SPS identifie ensuite des difficultés et des pièges rencontrés sur le terrain, au  sein  de  la  collaboration.    Toujours  à  partir  de  son  journal  de  bord,  elle  poursuit  l’analyse de sa pratique professionnelle en relatant puis en analysant des situations problématiques  :  lacunes  dans  les  conditions  cadre,  « instrumentalisation »,  regard  expert et isolement. Enfin,  l’auteur  se  penche  sur  les  processus  de  construction  d’alliance  avec  les  enseignants réguliers. En interrogeant deux collègues, elle poursuit simultanément deux objectifs : découvrir leur point de vue d’enseignantes régulières et développer, par cet échange, la qualité de leur lien de collaboration.

Details

Actions

Preview