Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce travail analyse le ressenti émotionnel des élèves en fonction de plusieurs facteurs. Pour ce faire, une étude a été réalisée avec trois classes de l’établissement secondaire de Renens. Cette étude compare les ressentis de plaisir, de compréhension, d’activité et de réussite des élèves après des leçons de smolball en fonction des facteurs suivants : la théorie de l’apprentissage moteur utilisée lors de la séance (l’approche cognitive, écologique et vicariante), le geste technique enseigné (le coup droit, le smash et le revers), l’ordre des leçons (première, deuxième et troisième leçon) et la classe dans laquelle évoluent les élèves. Les résultats montrent tout d’abord un ressenti émotionnel global positif des élèves sur l’ensemble des données récoltées, ce qui est plutôt rassurant. Une étonnante stabilité du ressenti émotionnel est ensuite observée chez les élèves, peu importe l’approche utilisée. Les résultats les plus parlants se situent dans la comparaison entre les gestes techniques enseignés. Plus le geste est simple et maitrisé, plus le ressenti émotionnel augmente. Ces résultats mettent en évidence que le ressenti émotionnel des élèves est directement lié à l’activité proposée. Contrairement à ce dont l’enseignant a présumé dans ces rapports, la lassitude des élèves face aux activités répétitives ne s’est pas confirmée dans les résultats. Au contraire, la comparaison par ordre de leçons indique une augmentation du ressenti émotionnel au fil du temps. Cette augmentation provient sans doute du fait que si les élèves travaillent dans un cadre sécurisé et favorisant la réussite, leur ressenti émotionnel en est renforcé.

Abstract

Details

Actions

Preview