Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Notre mémoire s’insère dans le cadre de l’enseignement de la géométrie dans les degrés 4P et 6P de l’école obligatoire. Conscientes du peu de place accordé à la géométrie dans nos classes de stage respectives, nous avons décidé de nous pencher sur ce thème et d’essayer de comprendre ce qui pourrait favoriser le développement des concepts géométriques chez les élèves. Très rapidement, nous nous sommes orientées sur la place à accorder au langage en géométrie. Nous partions de l’hypothèse que des activités mettant en jeu le langage favorisent la construction des savoirs chez les élèves. Nous avons donc mis en place des activités favorisant la mise en mots et les interactions entre les élèves. Les activités proposées faisaient également intervenir l’action et la manipulation d’objets concret. Ceci nous semblait favoriser l’émergence du langage. La récolte de donnée s’est faite essentiellement sur la base de traces écrites, d’extraits vidéos et audios de ces moments d’enseignement. L’analyse des données nous a montré que contrairement à ce que nous pouvions penser, ces activités n’ont pas nécessairement stimulé le développement du langage disciplinaire. En effet, les élèves faisaient le plus souvent appel à leur registre premier de langage ou alors restaient très attachés au côté signifiant du mot. Nous en sommes arrivées à la conclusion que le langage à lui seul ne permet pas l’accès aux concepts géométriques, il doit passer par l’action et la manipulation en premier lieu et doit s’accompagner d’un bon étayage de la part de l’enseignant afin de construire les connaissances des élèves.

Abstract

Details

Actions

Preview