Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Vallance (2010) exprime que les représentations sont fondées sur des opinions, des attitudes, des valeurs et des croyances individuelles. De ce fait, nous avons voulu savoir quelles étaient les représentations des enseignants en ce qui concerne l’intégration d’élèves étrangers et allophones dans les classes ordinaires. Pour répondre à nos interrogations, nous avons passé des entretiens à sept enseignants de la 1ère à la 8ème Harmos. Les questions ont portés sur leur formation, l’éducation à l’interculturalité mais également à l’intégration d’élèves étrangers et allophones. Les enseignants ont été enregistrés et les questions que nous leur avons posées étaient ouvertes afin que leurs réponses ne soient pas guidées. Après ces entretiens, nous avons analysé les données et constaté que malgré les représentations positives qui se dégageaient de leurs propos, peu d’enseignants mettaient des éléments significatifs dans leur enseignement afin d’intégrer les élèves étrangers et allophones. Un nombre significatif d’enseignants n’a pas su faire la différence entre le concept d’intégration et celui d’inclusion. Il ressort de cette étude que l’inclusion n’est pas encore une pratique acquise et qu’elle est encore en construction.

Abstract

Details

Actions

Preview