Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : l'engagement de l'enfant est l'expression de sa motivation, qui est une force interne orientant ses actions (Meyer, 2013, p. 156). La motivation peut être extrinsèque ou intrinsèque (Ryan & Deci, 2000a), et elle permet à l'enfant d'apprendre plus efficacement (Case-Smith, 2010, p. 5). De nombreuses théories connexes à l'ergothérapie s'intéressent au soutien de la motivation et exposent divers facteurs liés à l'enfant, à l'environnement et à l'activité. Dans le domaine de l'ergothérapie, de multiples approches traitent également de la motivation. Cette dernière peut être soutenue tout au long du processus de l'ergothérapie. Buts : les buts de ce travail de bachelor sont de comprendre en quoi la motivation est une composante importante en ergothérapie, d'avoir un aperçu des techniques d'évaluation et de soutien de la motivation utilisées par les ergothérapeutes pour maximiser l'engagement des enfants en situation de handicap, quelle que soit la problématique dont ils sont atteints. Méthode : il s'agit d'une étude qualitative compréhensive, réalisée par entretiens semi-dirigés auprès d'un échantillon par choix raisonné à variation maximale de 6 ergothérapeutes. Résultats : les ergothérapeutes voient la motivation comme une condition de base de l'efficacité de l'intervention. Il s'agit également d'un indicateur de santé mentale de l'enfant. Elles mettent en place de nombreuses stratégies pour motiver les enfants. Elles soutiennent leur motivation dès l'évaluation formative lors de la récolte d'informations, l'établissement des buts de traitement et la création de la relation. On peut identifier trois grands domaines d'actions sur la motivation : le cadre, l'activité et la relation. Au cours des séances, elles adaptent le cadre par le déroulement des séances et l'environnement physique et social, elles modulent le type d'activités et veillent aux aspects relationnels ainsi qu'à ajuster leur propre attitude. Ces techniques sont inspirées de modèles tels que l'IS, Affolter, CO-OP, Attentix, le Child-Coaching, la PECS, Bobath ou encore la PNL. Elles utilisent principalement leur savoir-faire d'ergothérapeute et leur expérience pour adapter ces modèles et élaborer leurs propres techniques. Pour évaluer le niveau de motivation des enfants, elles se basent sur l'observation du comportement verbal et non-verbal de l'enfant. Conclusion : même si les ergothérapeutes se basent principalement sur leur savoir-faire et leur expérience professionnels, de nombreux liens existent entre leurs actions spontanées et les théories traitant de la motivation. Ce travail explicite ces liens et développe les théories concernées, il vient ainsi enrichir la pratique des ergothérapeutes du terrain. [Résumé de l'auteure]

Details

Actions

Preview