Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : le sujet de la sexualité tend à se démocratiser et de nombreuses études sont produites chaque année sur le sujet. Malheureusement, cette démocratisation se fait principalement pour la sexualité de la population dite “normale” ; ce sujet reste très peu abordé lorsqu’il s’agit de personnes en situation de handicap. Ces dernières sont très souvent considérées comme des personnes asexuées sans besoin ni envie en matière de sexualité. Le sujet commence toutefois à être considéré, que ce soit dans des études parues ces dernières années ou de façon plus générale au sein de la société. But : cette étude vise à évaluer et investiguer la satisfaction sexuelle des personnes Asperger et les facteurs l’influençant ainsi que de comprendre les difficultés rencontrées par ces derniers. Il s’agit également de décrire le besoin de soutien en matière de sexualité selon les personnes Asperger elles-mêmes. Cette compréhension permettrait aux ergothérapeutes de proposer des prises en charge spécifiquement adaptées à ce sujet et à cette population dans l’optique d’offrir le soutien le plus adéquat possible. Méthode : pour cela une étude quantitative au design descriptif corrélationnelle a été réalisée. Trente-huit personnes Asperger ont pu être interrogées au travers d’un questionnaire réalisé spécifiquement pour cette étude. Résultats : tout d’abord, les résultats montrent que les personnes Asperger ont des besoins et des envies en termes d’intimité et de sexualité tout comme la population générale. Ensuite, bien que ces derniers rencontrent pour la plupart des difficultés au niveau des relations intimes et sexuelles, soit spécifiques à leur syndrome soit génériques, ceux-ci souhaitent pour la majorité avoir des relations sexuelles. L’analyse statistique montre qu’une fréquence élevée de rapport sexuelle est corrélée positivement avec une satisfaction sexuelle importante. Les personnes en couple sont également significativement plus satisfaites sexuellement que les personnes célibataires. Pour finir, les résultats ont montré que la satisfaction sexuelle actuelle des femmes était plus importante que celle des hommes. Conclusion : les éléments recueillis et analysés au cours de cette étude sont autant de données qui permettent d’avoir une meilleure compréhension des besoins et de l’aide qui est possible d’apporter aux personnes Asperger dans le domaine de la sexualité pour des ergothérapeutes. [Résumé des auteur-e-s]

Details

Actions

Preview