Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Grâce à huit études analysées, les auteurs ont pu établir un lien entre la surcharge pondérale et les difficultés psychosociales rencontrées par les adolescents atteints d’obésité ou de surpoids. Ces difficultés rendent la prise en charge des adolescents plus complexe pour les infirmières scolaires. Les études prouvent qu’une approche favorisant l’empowerment des adolescents pourrait à court et à long terme avoir des impacts positifs non seulement sur la prévalence de l’obésité et du surpoids, mais aussi sur l’état psychosocial de ces jeunes. La santé scolaire est encore peu représentée dans les recherches scientifiques. Cependant, les articles de recherche commencent à émerger sur le sujet. Il s’agit d’un long processus qui évolue au vu de l’augmentation du nombre de personnes en surpoids ou obèses dans le monde. Dès lors, il faut former les infirmières aux pratiques qui favoriseraient l’empowerment et un changement de comportement chez l’adolescent, à savoir l’entretien motivationnel et la thérapie cognitivo-comportementaliste. Le rôle de l’infirmière scolaire pour réduire l’obésité et, dans un premier temps, de favoriser un environnement dans lequel les adolescents se sentent au mieux, sachant qu’un environnement stigmatisant réduit l’estime de soi et les chances de réussir une perte de poids. Dans un deuxième temps, il faudra trouver des stratégies pour les encourager à acquérir une certaine autonomie. Pour cela, il faut mettre en avant les connaissances, les compétences et les ressources de l’adolescent pour qu’il puisse lui-même devenir son propre thérapeute, et être ainsi en situation d’empowerment.

Abstract

Details

Actions

Preview