Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : Dans le contexte démographique actuel la problématique de santé des personnes âgées est une préoccupation centrale. La qualité de la prise en soins des ainés devient donc un enjeu de taille pour la profession infirmière. La confusion aiguë est un phénomène fréquent chez la personne âgée hospitalisée. Pourtant elle est largement sous évaluée par les professionnels de la santé alors qu’elle entraine des conséquences néfastes sur la santé et l’avenir de la personne. C’est dans ce contexte que nous avons choisi de nous intéresser au rôle infirmier dans la prévention et le dépistage de la confusion aiguë chez la personne âgée hospitalisée dans un milieu de soins aigus. Méthode : Ce travail est une revue de littérature non exhaustive. Les mots clés choisis sont delirium et acute confusion. Nous avons fait une recherche sur des bases de données, principalement CINHAL, et nous avons identifié des références supplémentaires dans la bibliographie d’articles sélectionnés. Pour la sélection de nos articles scientifiques de référence nous avons utilisé la grille d’analyse du BTEC. Résultats : Nous avons retenu neuf études dont deux sont des revues de littérature. Ces articles couvrent trois axes d’investigation en lien avec notre questionnement : - la reconnaissance de la confusion aiguë par les infirmières - les instruments de dépistage de la confusion aiguë et leur utilisation par les infirmières - les interventions permettant de prévenir l’apparition de la confusion aiguë. Discussion : Il ressort des articles que l’infirmière est la mieux placée pour repérer la confusion aiguë, pourtant son taux de reconnaissance par les infirmières est faible. De nombreuses échelles de dépistage existent et nous avons pu distinguer les plus adaptées à une utilisation infirmière, par exemple la NEECHAM Confusion Scale. Les interventions multidimensionnelles au niveau de la prévention primaire ressortent comme les stratégies les plus efficaces face à la confusion aiguë. Conclusion : La précision de l’évaluation de la confusion aiguë et une meilleure prise en compte de ses facteurs de risque au quotidien sont des défis pour les infirmières afin de garantir des soins de qualité aux personnes âgées hospitalisées.

Abstract

Details

Actions

Preview