Files

Abstract

De nombreuses études démontrent que la qualité et la quantité de sommeil des patients hospitalisés en unités de soins intensifs sont grandement péjorées et ont de nombreuses répercussions sur la santé et le rétablissement des patients. De nombreux stimuli ont été identifiés, tels que le bruit, la lumière, l’inconfort et les interactions de soins.

Details

Actions

Preview