Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

« Je ne sais plus où j’en suis. Qu’est-ce que vous faites ? », « Calmez-vous ! Vous êtes confuse, ça passera ! » Qui n’a jamais entendu ce genre de propos de la part du personnel soignant envers un patient qui semble agité et désorienté ? Le phénomène de délirium constitue un réel problème de santé publique et, plus particulièrement auprès des personnes âgées. Avec des répercussions non négligeables sur la qualité de vie, le délirium chez la personne âgée est souvent sousestimé et les infirmières, ainsi que les médecins, rencontrent des difficultés quant à sa détection. L’objectif de notre travail de Bachelor consiste à une revue documentaire visant à proposer des recommandations spécifiques au rôle infirmier. Chez la personne âgée de 65 ans et plus manifestant un délirium hyperactif dans le contexte hospitalier, quelle est la contribution de l’infirmière dans la prévention secondaire et la gestion des symptômes? Guidés par les concepts relatifs à la théorie de gestion des symptômes, nous avons utilisé deux bases de données : CINAHL et NCBI pubmed. Nous avons inclus dans ces bases de données les critères propres à la personne âgée de 65 ans et plus, ainsi que les publications comprises entre 2004 et 2014. Ce travail exclut les contextes liés aux soins palliatifs, aux soins intensifs et les soins à domicile, ainsi que le délirium surajouté à la démence. Neuf articles scientifiques ont été retenus, dont deux revues de littératures systématiques. Les infirmières ont un rôle primordial dans la détection et la prévention du délirium. Sous sa forme hyperactive, l’utilisation de la Confusion Assessment Method (CAM) constitue un outil de choix associé au Nursing Delirium Scale (Nu-DESC).

Abstract

Details

Actions

Preview