Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Les symptômes négatifs, qui font référence à une réduction du fonctionnement normal, ne réagissent généralement pas ou peu aux traitements pharmacologiques et psychothérapeutiques et représentent donc un grand défi dans la prise en soins des personnes souffrant de schizophrénie. L'émergence de nouvelles interventions issues de la psychologie positive pourraient potentiellement aider une personne à gérer les symptômes et les déficits associés à la schizophrénie. Le module PEPS (Programme Emotions Positives pour la Schizophrénie) est une de ces interventions, et a pour but la réduction de l’anhédonie et de l’apathie. Une première étude pilote a été réalisée. Les résultats montrent une amélioration de l’anhédonie, de l’apathie et de la dépression chez les participants.

Abstract

Details

Actions

Preview