Download
Action Filename Size Access Description License

Abstract

L’entrée en ville, caractérisée autrefois par le franchissement de la muraille au travers de la porte, s’est muée en une zone tampon. L’entrée en ville implique par conséquent l’étude de la limite de la ville définie comme un invariant structural urbain. Par une urbanologie des entrées de ville de Lausanne, nous questionnons, au-delà du paysage des zones d’entrée de ville, le rapport qu’entretient l’entité «ville» avec sa limite

Abstract

Details

Actions

Preview